Le chiffre est impressionnant. Et pourtant étayé. Le cabinet McKinsey a en effet calculé que le développement de l’économie circulaire permettrait aux pays européens de réaliser cette jolie économie en 2030.

Soixante pour cent des matériaux de rebut ont été soit mis en décharge ou incinérés, tandis que seulement 40 % ont été recyclés ou réutilisés. Les voitures restent stationnées 92 % du temps. Nos bureaux sont occupés en moyenne 35 % à 50 % du temps même pendant les heures de travail. « L’économie européenne est étonnamment gaspilleuse dans sa façon de créer de la valeur », estime les auteurs de l’étude Growth within: A circular economy vision for a competitive Europe.

Or , selon eux, l’adoption de l’économie circulaire et une meilleure utilisation des moyens de production pourraient changer cela. Et même développer la production des ressources de 3 % par an et augmenter le PIB jusqu’à sept points avec un impact positif supplémentaire sur l’emploi. Au total, ce sont 1.800 milliards d’euros qui pourraient être économisés par an !

Cela dit, le cabinet de conseil l’admet, obtenir de tels gains ne sera pas simple et exigera un lourd investissement. Il nécessitera en outre que l’économie circulaire devienne le prochain grand projet européen d’économie politique.

Les détails de l’étude sont à lire ici.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *